Cuisson rouget : comment bien cuire un rouget ?

Poisson de mer à la chair aussi fine que recherchée, le rouget est très apprécié depuis l’antiquité. Il se déguste généralement entre le printemps et l’automne, même s’il reste trouvable toute l’année. Si vous choisissez de l’accompagner d’un bon vin, il saura satisfaire vos papilles ainsi que celles de vos invités. Nous vous expliquons dans cet article comment bien cuire ce poisson.

Les différentes espèces de rouget

Le rouget ne doit pas être confondu avec le grondin, qui est un poisson également rouge, mais de forme carrée et possédant des ailes. Il existe trois grandes espèces de rouget, à savoir :

  • Le rouget barbet : c’est l’espèce la plus connue, également appelée rouget de vase ou encore barbarin. Il a la particularité d’avoir de longs barbillons au niveau du menton d’où son nom. Il se différencie par des couleurs vives et se pêche en eaux profondes. C’est le plus grand, il mesure en moyenne 40 cm.
  • Le rouget de roche : il est aussi appelé surmulet. De couleur rose vif avec des rayures dorées, il est celui qui possède la chair la plus fine. On le pêche généralement le long des côtes, à proximité des rochers.
  • Le rouget du Sénégal : c’est l’espèce la moins colorée et ayant la chair la moins fine. Elle est également la plus petite des trois (20 cm en moyenne)

Le choix et la préparation du rouget

Préalablement à toute préparation ou cuisson, il faut d’abord bien choisir son rouget. En effet, de ce choix dépendra le succès de votre recette. Première règle, il s’agit d’un poisson mieux apprécié lorsqu’il est frais. Pour vérifier cela, une astuce consiste à vous assurer que la chair est ferme, les yeux bien bombés et l’abdomen intact. Une fois acheté frais, le rouget doit être consommé quasi instantanément au risque de commencer à avoir une odeur forte. Ayez bien à l’esprit que votre rouget sera moins frais si vous choisissez de l’acheter congelé.

Procédez ensuite à sa préparation, en retirant les écailles et en le vidant. Si vous souhaitez le consommer plus tard, essuyez-le et conservez-le au frais. Il s’agit ici d’une étape importante, car un rouget non nettoyé sera difficile à écailler par la suite. De même, une mise au frais sans nettoyage préalable lui ferait perdre son goût. Sachez au sujet des rougets de petite taille qu’ils n’ont ni besoin d’être écaillés ni vidés. Il est recommandé de conserver le foie, car il peut vous être utile pour préparer une sauce ou une farce, très appréciée des gourmets. Vous pouvez maintenant passer à la cuisson de votre rouget.

Les meilleures manières de bien cuire son rouget

Voici les différentes méthodes de cuisson du rouget :

  • La cuisson au four simple : il s’agit de la méthode la plus fréquente. Vous devez cependant veiller à ne pas le laisser trop longtemps enfourné. Souvenez-vous que vous avez affaire à un poisson à chair fine qui ne supporterait pas une trop longue cuisson. Exemple de cuisson au four : après les avoir vidés et nettoyés, disposez vos rougets dans un plat à gratin préalablement beurré. Enfournez ensuite pendant 15 minutes à 180 degrés sur thermostat 6.
  • La cuisson au four en papillote : mettez un rouget (le nombre de papillotes sera en fonction du nombre de personnes) dans du papier aluminium, accompagné d’épices et de légumes. Enfournez ensuite à 170 degrés, pendant 12 minutes sur thermostat 6.
  • La cuisson à la poêle : dans une poêle, faites chauffer un peu d’huile d’olive et ajoutez ensuite vos rougets avec le côté de la peau tourné vers le bas. Laissez ensuite cuire pendant cinq minutes.

Les meilleurs accompagnements pour le rouget

Choisissez une bonne salade ou un risotto, ils accompagneront parfaitement votre rouget. Il existe bien des recettes à base de rouget. C’est notamment le cas de la célèbre bouillabaisse marseillaise. D’autres recettes telles que le millefeuilles de légumes et rougets au pesto ou encore les filets de rougets marinés méritent aussi d’être cités.

Vous en savez désormais un peu plus sur le rouget, ce petit poisson à la chair très estimée. Vous pouvez donc préparer de savoureuses recettes pour le plus grand bonheur de vos convives. Son coût est certes un peu élevé, mais au vu de son goût cela est plutôt justifié. Laissez-vous donc tenter et bon appétit !